Patrick Dalle

Comment fonctionne la signature électronique ?

Vous faites partie de ces gens qui osent regarder sous le capot d’une voiture ? Vous voulez savoir exactement comment « ça marche » ? Alors, lisez cet article !

SignHere by Isabel Group

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la signature numérique. Peut-être en avez-vous déjà apposé une. Mais comment fonctionne-t-elle, d’un point de vue purement technique ?

Une combinaison de clés

Les signatures numériques reposent sur un protocole spécifique, l’infrastructure à clé publique (public key infrastructure  – PKI). Cette technologie sous-jacente utilise des algorithmes cryptographiques pour créer deux longs numéros ou codes. On les appelle des clés. L’une des clés est publique et permet de partager des documents avec d’autres parties. L’autre est privée et connue seulement du propriétaire. Les deux clés sont inextricablement liées.

La signature numérique est unique pour vous en tant que signataire. Chaque fois que vous signez un document, vous créez votre signature avec votre clé privée. Cette clé privée est intégrée à la signature lorsque vous signez. En bref : en tant que signataire, vous associez la signature numérique à un document de manière sécurisée au moyen d’un message crypté.

Comparer les hash

Avant de signer, la cryptographie crée un aperçu ou résumé unique du message crypté, appelé “hash”. Ce hash est ensuite lui-même crypté ou signé avec votre clé privée et inclus dans votre signature numérique.

Lorsque le document arrive chez le destinataire, un autre hash est créé. En décryptant le hash inclus dans votre signature, le destinataire peut comparer les deux. S’ils ne correspondent pas, le destinataire sait que le document a été falsifié, ce qui invalide la signature numérique.

Certificat numérique

Enfin, la signature numérique utilise également un identifiant numérique basé sur un certificat, délivré par une autorité de certification (CA) accréditée, telle qu’Isabel, ou un fournisseur de services de confiance (FST). Dans un tel certificat numérique, les prestataires de services de certification enregistrent quelle clé publique appartient exactement à quelle personne – et donc à quelle clé privée.

En plus de votre clé privée, chaque signature numérique contient aussi le certificat numérique et la clé publique qui lui est associée, ainsi que d’autres informations comme la date et l’heure de signature du document. Chaque document signé numériquement est sécurisé par une clé publique de telle sorte que seul le propriétaire de la clé privée associée peut le décrypter et l’ouvrir.

Sûr et vérifiable

Si vous signez un document par voie électronique, votre identité est liée à vous-même de manière unique, tandis que votre signature est liée au document par cryptage. Grâce à la technologie PKI sous-jacente – la combinaison de clés publique et privée – vous pouvez vérifier tout cela de manière efficace.

Cela vous donne envie de commencer à utiliser la signature numérique ? Notre solution SignHere s’y prête parfaitement.

Témoignage d'Artes Group